Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 12 août 2012

Fin de série : Pomerol, Gevrey, Meursault, Nuits, Chateauneuf

Bonjour,

Fin de la série des dégustations de Juillet.

Meursault Goutte d'Or Pierre Boillot 1996 : Un nez évolué avec une pointe oxydative, sur le beurre, le caramel, des notes champignon et un fond fumé. La bouche attaque gracieuse, belle tension et dynamisme, sur le tilleul, le chevrefeuille, note de beurre, fond léger fumé. La finale est fraiche, vive avec un touché gras, une pointe acidulé, agrume, chevrefeuille puis notes tilleul, champignon, mousseron, fond beurré et léger fumé. TB 87 (15). L'étiquette ne fait pas mention de 1erCru, existe-t'il une parcelle de goutte d'or en appellation village ?

Meursault Charmes Mikulski 1999 : Un nez très élégant, fin, de poire, de tilleul, note pralin, noisette, citron, pointe cédrat, fond beurré pain grillé très classe. La bouche attaque ample avec une matière précise au beau toucher délicat puis ca se tend, structure droite, traçante, preque vive sur la poire, le chevrefeuille, notes tarte citron meringuée, pointe crayeuse, et fond noisette grillé, pralin. La finale est fraiche, tendue, bien enrobée, sur la longueur, et grande persistance de fruit blanc, belle notes de craie, pointe gourmande de tarte citron meringuée, note tilleul, chevrefeuille, fond léger beurre, brioche sorti du four, et pralin. Excellent 93 (17)

Pomerol, Chateau Rouget 2007 : Un nez séduisant dans le style classieux avec son boisé grillé fumé sur le fruit rouge mûr, fraises, framboise, pointe exotique orange confite, des notes  lactées type chupachups, mais aussi moka. La bouche est corpulente, sapide, tanin soyeux enrobant une structure large sur le fruit noir mûr, pointe lactée et fruit rouge, note moka et fond fumé grillé classieux. La finale est ronde, pointe de fraicheur tonique, et persistance honete de fruit noir mûr, note épice, fond moka fumé grillé. TB+ 90 (16)

Vosne-Romanée David Duband 2007 : Un nez simple mais charmant sur le fruit et la ronce. La bouche est charnue, matière en retrait mais au joli touché soyeux, de la fraicheur bien maitrisé, sur le fruit, la ronce, ça pinote. La finale est fraiche, sur le fruit avec un fond boisé. Peu complexe, un bon vin de soif. B+ 86 (14,5)

Chateauneuf du Pape Domaine de Beaurenard 2004 : Un nez fin, délicat, de prune, de cacao, de figue, c'est élégant et harmonieux. La bouche est corpulente avec des tanins un poil rigide (millésime ?) mais une belle tension, de l'équilibre, sur le fruit noir, la prune, la figue, des notes épicées, poivre et un fond cacao séduisant, aucune lourdeur. La finale est fraiche, longue, délicate, sur ces mêmes arômes. Un vin réussi de bout en bout qui commence à s'ouvrir. Un millésime dont l'équilibre me plait bien à Chateauneuf. Excellent 90-92 (16-16,5)

Gevrey Chambertin, Les Cherbaudes Lucien Boillot 2002 : A l'ouverture, le nez est gaché par des notes de pneu puis à l'aération arrive le fruit rouge, la réglisse, pointe épice fond évoluant entre cuir et champignon. La bouche est corpulente, superbes tanins précis et soyeux, c'est frais, dynamique sur le cassis, mais toujours ce pneu, caoutchou brulé (reduc ?), de la réglisse,une jolie pointe de cuir. La finale est fraiche, tonique, sur le fruit, la réglisse ce fond de cuir, mais cet arôme caoutchou reste en fond. Dommage car la structure est très belle. Une aromatique qui gache un peu la fête, bouteille moins belle que la précédente bue avec les copains Parisiens. TB 88 (15)

Coteaux de Languedoc, Mas Laval 2006 : Un nez sympathique, assez syrah sur le cassis, note de poivre pointe de garrigue. La bouche est corpulente, tanins ronds, sur le cassis, fruit noir, poivre, un fond garrigue et cacao. La finale est ronde avec une pointe fraicheur qui la rend digeste, sur le fruit noir, le poivre, le thym et un fond subtilement cacaoté. TB 88 (15)

Nuits Saint Georges, Clos de la Maréchale Mugnier 2007 : Un nez fin, de fruit noir, notes carroube, sureau, pointe épice réglisse, zan, presque menthe sur un fond léger fumé. La bouche est corpulente, large a l'attaque, tanins soyeux précis, fins, beau travail, sur le fruit noir et rouge, note réglisse, zan, fond délicatement fumé. La finale est fraiche, tonique, belle persistance sur la longueur sur le fruit mûr, le zan, la réglisse, note de ronce, sous bois, fond léger fumé et tabac blond. Un profil droit, fin et délicat, plutôt dans l'austérité que l'opulance. TB-Excellent 90-90 (16,5)

Voilà qui cloture un mois de juillet assez dens eet riche en belles bouteilles.
Amicalement, Matthieu