Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 14 juillet 2012

Grosse série : Pouilly, Saint-Veran, Vouvray, Beaune, Haut-Medoc, Arbois

Bonjour à tous,

Nombreux vins dégustés ces derniers temps au cours de différents diners. Pour les amateurs de CR de dégustation :

Pouilly Fuisse Vertget La Roche Terroir de Vergisson 2009 : Un nez séduisant de fruit jaune mûr, presque mirabelle, mais aussi poire william juteuse, note pain grillé, frangipanne, mais aussi fleurie tilleul, chevrefeuille fond crayeux, roche. La bouche est ronde, ample, matière sexy enveloppante, grande sapidité de poire mûre, pêche, mirabelle, note crayeuse, roche, épicée poivre et fleurie type chevrefeuille sur un fond boisé grillé pointe beurrée, frangipanne. La finale est ronde, ample, de belle persistance assis sur la matière, poire, belle note craie, de roche, fond frangipanne, léger grillé. TB+ 90 (16)

Saint Veran, Guffen Heynen 2010 : Un nez pointue, expressif, sur la tension, pomelos, chevrefeuille, note tarte citron meringuée, fond amande frangipane pointe grillée à la Cohe. La bouche est tendue, droite, matière ronde, de l'allonge sur la craie, la roche, chevrefeuille, note pain grillé frangipane  et tarte meringuée. La finale est fraiche sur une pointe acidulée, citron confit, puis persistance crayeuse, citron, meringue, pain grillé. TB 89 (15,5-16)


Vouvray Domaine Huet Demi-Sec 2007 : Un nez séduisant, fin, d'orange confite, de mandarine, note terpénique, pointe pneu réduction sur un fond de roche, de craie. La bouche équilibrée présente une belle acidité, bien enrobée, d'une matière ronde, avec une pointe de moelleux, sur l'orange confite, la mandarine, des notes crauyeuses, roche très séduisante, sucre discret. La finale est équilibrée, ronde, longue, sur l'agrume confit, des notes terpéniques et un fond de roche.



Chateauneuf du Pape, Janasse 2004 : Un nez séduisant de prune, de figue, note de thym, de garigue, orange confite, pointe kirch limite alcool et fond chocolat cacao. La bouche est corpulente, large, sapide sur le fruit noir, prune, figue, note orange sanguine, kirch et fond cacao chocolat, tanin précis, soyeux bien enrobants dans une structure droite, touche de gras sexy. La finale est ronde, ample, puissante, joli persistance légèrement marqué d'un toucher glycerol sur la prune, la figue, le cacao, le chocolat et le kirch. Excellent 91 (16,5)

Haut Medoc, Chateau Citran 1996 : Un nez séduisant dans la fleur de l'age, cassis, myrtille, note champignon, cèdre, pointe poivron geillé et de bourgeon de casssis, fond de cuir léger tabac fûmé. La bouche est ronde, ample, corpulente avec des tanins fondus, veloutés, doux, caressant dans une structure fraiche, droite, tonique, sur le cassis, puis fruit rouge pointe acidulé, champignon, sous bois , note cédre, fond léger tabac. La finale est fraiche, tonique, bien enrobée par la marque veloutée des tanins, sur une belle longueur fruit rouge, pointe kirch, champignon, cuir, cédre et léger tabac. excellent 91 (16,5)

Haut-Medoc, Chateau Maucamps 1996 : Un nez séduisant, fondue, de bordeaux à maturité, cassis, viande, cuir, note champignon, fleur fannée, pointe encre, graphite, fond fumé. La bouche est corpulente, aux tanins soyeux dans une structure droite, tendue, sur le fruit rouge et noir mûr, coté lacté, puis poivron grillé, encre, fond fumé. La finale est fraiche, bien enrobée, belle persistance un peu austère, cassis, poivron grillé, graphite encre, et fond fumé tabac. TB 89 (16)

Beaune Marconnet Bouchard Pere&Fils 2003 : Un nez plus confit que mûr, fruit noir, notes épice réglisse, pointe boisée, a perdu en complexité sur cette bouteille. La bouche est ronde, ample, attaque de fruit confituré, tanins qui s'effondrent un peu, ça devient fluide. La finale est un peu fuyante sur le fruit mûr, réglisse, fond fumé. La moins belle des bouteilles dégustées, problème lié à cette bouteille ou 2003 millésime qui arrive en bout de course. A confirmer sur d'autres crus. B-TB 87 (15) sur cette bouteille (moyenne avant cette dégustation 88,5).

Arbois, poulsard Puffenay 2005 : Un nez de fruit noir, cerise confit, pointe de kirch dominé par viande fraiche, animal, note fleuries rose, pivoine, fond gateau d'épice. La bouche est svelte, mais avec une belle intensité aromatique sur le fruit noir, note épice, poivre, marqué, une aromatique type syrah mais structure légère, pas bcp de matière. La finale est équilibrée, svelte, élancée, de fruit macéré, poivre, note animale, fleurie, fond épice. B-TB 86 (14,5)

Amicalement, Matthieu