Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 2 juin 2012

Faut faire de la place : Riesling, Macon, Volnay, Savigny, et autres

Bonjour à tous,
Le problème du passionné de vin, c'est que la passaion est sans limite, pas la taille de la cave. On a beau essayé de se restreindre dans son TOC d'achat pour cause de crise, il arrive toujours au moment ou il faut vider pour faire de la place.
Alors, c'est farandole de bouteilles :

Riesling Brand Domaine de l'Oriel 2007 : Un nez discret classe pamplemousse mûr doux, note pétrole naissante, pointe fleurie, chevrefeuille, acacia, fond silex roche (moins expensif que sommerberg a date). La bouche attaque en tension, intense, droit, pure puis la matière ronde enrobe la bouche tant en gardant légereté, délicatesse, un côté aérien , sur les agrumes, mandarine, pamplemousse doux, note acacia, citron,mais surtout roche, silex, et un fond pétrole très léger, moins de sucre que Sommerberg, c'est sec. La finale fraiche, présente une pointe amer classe, bien tendue et bien enrobée, longue sur le pamplemouse, le citron, pointe acacia, note roche, et fond pétrole naissant. TB-excelent 90-92 (16-17). A date plus sec, plus fin, plus ciselé que le Sommerberg mais moins gourmand. plus de potentiel à mon avis.

Macon Pierreclos Guffens Heynen 1er Jus Chavigne 2006 : Un nez hyper séduisant, expressif, de poire mûr, pomme golden, pointe gourmande typé miel, note de beurre, pain chaud, croissant, mais aussi fleurie verveine, tilleul et fond frangipane et legerement craiyeux, ouf gde classe ! La bouche est ample, volumineuse avec une matiere caressante, pointe de gras mais légéreté, structure droite et longue, puis de l'allonge sur la poire, note de beurre, de craie, de fleur, tilleul et fond brioché. La finale est ronde, pointe de fraicheur et grande longueur tout en gourmandise sur la poire, le beurre, la brioche, le tilleul. Très beau vin, comme souvent. Excellent 92 (17)


Volnay Bouchard P&F Cailleret (Carnot) 1999 : Un nez classique, très élégant de fruit noir mûr, pointe encre qui donne de la profondeur, note épicée, ronce, sous-bois pour la fraicheur, fond chocolat gourmand et boisé torréfié fumé léger. La bouche est ample, délicate, jolis tanins satinés, structure longiligne, fruit noir mûr gourmand, note ronce, poivre, réglisse, fond chocolat. La finale est fraiche, tonique, longue avec une très belle persistance de fruit rouge et noir mûr, ronce, chocolat pointe torréfié, fumé. Excellent 92 (17)




Savigny les Beaune VV Doudet Naudin 2003 : Un nez mûr avec une pointe animal à l'ouverture, sur le fruit noir mûr, le cassis, la mûre, note sureau, réglisse, ronce et fond torréfié avec une note animale marquée. La bouche est charpentée, large, tanins soyeux, bel équilibre, fruit noir mûr, réglisse pointe boisé et animal, pas de lourdeur, pas d'écoeurement. La finale qui garde de la fraicheur, présente un côté gourmand compoté, fruit noir, ronce, réglisse fond léger torréfié. Le bois assez présent à l'origine s'est bien fondue, la matière est bien travaillé. Un joli vin. Très Bien 89 (15,5+)

Gevrey-Chambertin VV Dom Laurent 2002 :Un nez a 24h séduisant, de fraise ecrasée, fruit mûr limite confit, notes lactées, pointe kirchée, fond gourmand réglisse, cacao. La bouche est charpentée, longue, droite avec des tanins soyeux, sur la fraise ecrasée, fruit mûr. La finale est fraiche, bel équilibre et longueur honete sur le fruit rouge mûr, sous-bois, réglisse, fond lacté. TB 88 (15).

Amicalement, Matthieu