Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 15 avril 2012

Série hétérognène de ces dernières semaines : Vouvray, Chambolle, Meursault, Chateauneuf...

Bonjour à tous,

Retour sur quelques vins dégustés ces dernières semaines à table ou à l'apéro.

Vouvray, Clos Naudin sec 2007 : Un nez plaisant de pomme, de poire mûr, note pamplemousse confit, pointe ananas fond de craie. La bouche est ronde, matière large et caressante sous tendue d'une structure droite, sur la pomme grany, l'agrume, note aubépine. La finale est ronde, persistance honete de fruit mur, d'agrume et de craie. TB 88 (15,5)

Meursault VV Buisson Charles 2005 : Après le remarquable Goutte d'or bue il y a 15 jours, une envie de voir comment se boivent les 2005. Un nez élégant, délicat, pointe réduc grillé très légère qui disparait vite, du fruit blanc mûr, poire chaude, note chevrefeuille, tarte meringuée, pointe noisette amande, fond léger fûmé avec une touche d'encens. La bouche est ronde à l'attaque, puis ça se tend, de l'allonge, une matière ample, de l'équilibre sur le fruit mûr, le chevrefeuille, la menthe, l'amende, pointe craie. La finale est superbe, équilibrée entre fraicheur et matière onctueuse, belle persistance de fruit mûr, menthe, amande, noisette et fond de craie. Un très beau village TB+ 89-91 (16,5) ou je retrouve le style BC (le Goutte d'or étant encore marqué de son élevage "haut de gamme" ce que je trouve peu chez BC habituellement)

Crozes-Hermitage blanc Guigal 2009 : Un nez expressif, élégant, de fruit jaune, abricot, pêche, note anisée, fruits sec, amande, fond léger menthol, zan. La bouche est ronde, structure moelleuse mais aucun sucre, ample, droite, pêche de vigne, fruit jaune, note pain d'épice, amande, fond menthol mais aussi pain grillé. La finale est ronde, pointe amer qui donne de la fraicheur, fruit jaune, amande, anis, persistance léger mentholé. TB 88 (15,5). Très bon avec le premier barbek à tendance provençale !

Chambolle Musigny 1erC Coeur Magnien 2002 : Un nez séduisant, fin, pinotant, de groseille, fraise, framboise, notes de sous-bois, de rose, de pivoine, fond léger amer menthol fumé (qui disparait à l'agitation). La bouche est corpuelente, fine, délicate avec des tanins soyeux, élégants, droiture et fraicheur, sur le fruit rouge, pointe acidulé, sous-bois, pivoine, pointe amer, menthol. La finale est fraiche de persistance honnête, fine, de fruit rouge, ronce, sous bois, menthe fond fumé léger. Pas très complexe mais bien fait, très agrable. TB 89 (16)

Madiran Montus 2001 : Un nez enjôleur de cassis mûr, mûres, notes de vanille, d'orange sanguine, fond balsamique fumé classe. La bouche est charpentée, intense, sur le fruit mûr acidulé, note fumée et balsamique, tanins soyeux, ronds et moelleux mais une très légère touche de secheresse en finale. La finale est fraiche, jolie longueur de cassis acidulé, balsamique, note de vanille et fond fumé. Ce 2001 est décidément une très jolie bouteille gourmande qui se boit avec une extrême facilité. TB 89 (16)


Chateauneuf du Pape, Usseglio Cuvée Mon Aieul 2006 : Dégustée après 24H d'aération lente. Un nez puissant de cacao, de prune, figue, pointe alcool légères, kirch, notes de pain d'épice, toasté, compote, fond chocolat, un ensemble assez savoureux. La bouche est robuste, belle attaque au profil amer, large, ample, tanins soyeux qui reserrent en finale, sur la cerise, le chocolat, le cacao, pain d'épice. La finale est fraiche, harmonieuse jusqu'à une pointe amer un peu marqué, belle persistance cerise, agrume confit, chocolat, cacao (très joli nez ,bouche un ton en dessous). Excellent 91-93 (16,5-17,5).

Saint-Estephe, Chateau Ormes de Pez 2003 : Un nez à dominate fumée, sur le cassis limite confit, le tabac marqué, pointe boite cigare, et le chene fumé. La bouche est charpentée, structure un peu rigide mais tanins satinés sur le fruit noir, mais surtout fumé, tabac, cigarre, très stéréotypé. La finale qui garde du dynamisme, du peps est ronde, joli persistance de tabac, boite à cigare, chéne fumé. Pas de sécheresse, pas de lourdeur, très bien fait mais dans un style qui manque un peu de caractère sur ce millésime et à mon gout bien sûr. TB 89 (15,5)

Amicalement, Matthieu