Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 22 avril 2012

L'armoire se vide : Ormes de Pez, Voillot, Simone

Bonjour à tous,

Les diners s'enchainent et l'armoire à vin se vide, doucement mais surement, avec quelques jolies surprises.

Palette, Chateau Simone Blanc 2006 : Un nez élégant, délicat, de pêche mûr, fruit jaune, note d'anis,  d'orgeat, de fleur, de raisin corinthe, une pointe amende et un fond mentholé, superbe. La bouche est ronde, ample, mais bien structurée droite et tonique, sur la pêche, l'anis, l'orgeat, des notes de fruits secs, une pointe de gras beurrée, parfait. La finale est ronde, puissante mais délicate, longue sur le fruit mûr, anis, orgeat, fruit sec, raisin de corinthe et ce délicieux fond mentholé. Excellent 92 (17) et décidément Simone est un grand vin blanc, et celui que je préfère au sud (avec le grand Blanc de Milan).

Sylvaner, Domaine de l'Oriel 2010 : Un nez séduisant, aérien, fin, elégant sur la fleur, rose, pivoine, notes de pin, d'agrume. La bouche est tendue, droite, salivante, matière délicate fine qui adoucit la vivacité, sur la fleur, pointe agrume. La finale est tendue mais bien enrobée, persistance honnête toujours sur la fleur et l'agrume avec en plus un retour crayeux du plus bel effet. Pas d'une grande complexité, mais quelle buvabilité, et comme c'est bien fait, un petit bonheur à 7 €. TB 89 (15,5)

Saint-Estephe, Chateau Ormes de Pez 2003 : Un nez à dominate fumé sur le cassis limite confit, le tabac, pointe boite cigare, et le chene fumé, un ensemble assez marqué et monocorde. La bouche est charpentée, structure un peu rigide mais tanins satinés sur le fruit noir, mais surtout fumé, tabac, cigarre,  très stéréotypé. La finale qui garde du dynamisme, du peps, se présente ronde avec une jolie persistance de tabac, boite cigarre, chéne fumé. Pas de sécheresse, pas de lourdeur, c'est bien fait, c'est très bon mais ça manque un peu de caractère à mon goût ! TB 88-89 (15-15,5)

Pour faire plaisir a un ami et lui faire découvrir les grands Bourgognes, une valeur sûre :
Volnay, Joseph Voillot Champans 2007 : Un nez plus discret que les précédentes bouteilles, mais fin et gourmand sur la cerise, la groseille, note de résine, de cèdre, sous-bois, pointe réglisse, épice et fond léger balsamique. La bouche est pleine, intense, tanin soyeux, c'est corpulent, de la sapidité sur la cerise, la groseille, pointe ronce, note réglisse, épice et fond chocolat, pointe balsamique/moka. La finale est ronde, fraiche, longue sur le fruit rouge mûr, les épices, le chocolat pas d'une grande persistance. Une bouteille un peu en retrait des autres, ou un cru qui se referme légèrement ! Cela reste quand même Excellent 92 (16,5)

Amicalement, Matthieu