Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 8 janvier 2012

Un vin qui donne envie de raconter : Vosne Romanée Rion

Bonjour à tous,

Pour remettre en contexte et expliquer ce qui m'a questionné, retour en arrière de quelques semaines.

Lors de notre périple Bourguignon, j'ai enfin réussi à convaincre mes petits camarades de passer chez Daniel Rion à Primeaux. Un domaine, peu médiatisé, que j'affectione particulièrement tant pour la qualité de ces vins, que pour sa politique tarifaire sage. Le domaine est méné par 2 frères et une soeur, les enfants de Daniel Rion.
La dégustation des 2008, réalisée avec Madame, nous a permis d'apprécier les Nuits Saint Georges et Vosne Romanée qui composent l'essentiel des crus de ce plutôt grand domaine (18 ha).
J'apprécie particulièrement le Nuit les Grandes Vignes, les 1erC Vignes Rondes et Clos Argilières (vigne qui n'est plus exploité) mais surtout la pureté du Vosne Beaux-monts et le plus sexy Vosne Chaumes.
Très rarement déçu et souvent très agréablement surpris par les vins du somaine que je suis et ai dégusté sur une dizaine de millésimes. Jamais eu non plus de révélation absolue mais quelques excellents vins que j'ai noté de 17 à 18.

Lors de cette dégustation, le Vosne Village, le Nuits Vignes Rondes ainsi que le classique Beaux-monts furent particulièrement appréciées. Ainsi j'avais attribué 89-91 au Vosne Village. Je l'ai regouté hier :

Vosne Romanée, Domaine Daniel Rion 2008 : Un nez gourmand, classe, de fruit mûr, framboise, groseille, quelques notes lactées, une pointe ronce qui équilibre sur un fond boisé fumé classe. La bouche est sapide, corpulente, large, de beaux tanins délicats et soyeux, enrobant une structure droite, fraiche, tonique, sur le fruit rouge mûr, groseille, fraise des bois, et des aromes délicatement boisé fumé. La finale est fraiche, dynamique, sur le fruit rouge mûr, pointe gourmande, et très belle persistance de fraise des bois, ronce et fond fumé boisé classe. TB-Excellent 90-92 (16-16,5) et je trouve ce Vosne Village encore plus réussi que lorsque je l'ai gouté en cave. Ma chérie m'interpelle en goutant le verre épaulé "Oh il est très beau ce vin, pourquoi tu ouvres une si belle bouteille ce soir ?"

Car, en effet, le vin est très beau pour un simple village. Et là me revient la discussion avec Olivier Rion, que nous avons eu sur place, le soir, lorsque nous sommes passés prendre nos commandes. C'est Olivier qui s'occupe des vignes et participe activement bien sûr aux vinifications. Et ce soir là, il s'est mis à nous parler. De ces vignes, de ce qu'il souhaitait faire, des contraintes qu'ils rencontraient et son ton s'en trouvait presque triste. C'était touchant. Il s'excusait presque. Sur la conduite des vignes, par exemple, très engagée dans la biodynamie, mais ne pouvant respecter strictement le calendrier, sur les jours de travail ou pas, les dates de vendange, sur les rendements, sur les traitements, sur le travail des sols, de la vigne, cet homme nous racontait tout ce qu'il aimerait faire, une vision perfectionniste dont on sentait qu'elle se heurtait aux contraintes d'une réalité économique qui générait chez lui tant de frustrations...

En buvant son vin, je ne peux m'empécher de penser : quel vin pourrait naitre s'il pouvait mettre en oeuvre tout ce qu'il souhaite ! Serait-il tellement meilleur ? ou simplement, tellement plus satisfaisant pour lui.

Car Olivier, si vous lisez ces lignes, rassurez vous, vos vins sont déjà superbes et présentent un des meilleurs rapport Q/P que je connaisse en côte de Nuits. L'ensemble des techniques que vous souhaiteriez mettre oeuvre risqueraient de provoquer une inflation qui nous empêcherait, peut-être, de pouvoir accéder à vos très beaux vins ! Alors, continuer ainsi, "sans angoisses ni regrets", en vous souhaitant de pouvoir peut-être un jour atteindre votre idéal. Et encore merci pour les beaux moments de dégustation que vous nous offrez.

Amicalement, Matthieu