Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 18 septembre 2011

WE du 3 et du 10 : Clos Jebsal Zind, savigny, Langoa Barton

Bonjour à tous,

Les premiers vins des WE de septembre, histoire de bien repartir.

Savigny-les-Beaune, Les Hauts Jarrons, Jadot 1999 : Un nez séduisant de fruit mûr, pointe kirch, note orgeat, champignon, fond sous bois, ronce. La bouche est corpulente, intense, belle densité de tanins soyeux, amples, caressant, sur le fruit mûr, presque macéré, la ronce, le sous bois, léger champignon, belle structure droite. La finale est fraiche, dynamique, longue, sur le fruit mûr, sous bois, orgeat, champignon, très léger fumé. Une joli bouteille à maturité. TB 90 (16)

Coteaux du Languedoc, Campredon par Chabanon 2009 : Un nez très "bio" à l'ouverture sur la viande fraiche qui s'atténue fortement à 24H00 d'ouverture, pour laisser place au fruit noir, note orange sanguine, garrigue, des fleurs, une pointe épicée, kirché sur un  fond viande. La bouche est corpulente, belle attaque intense, droite, tanin rond, ample, de la friandise sur le fruit noir, garrigue, fleur, violette, c'est nature et franc. La finale est fraiche, dynamique, sur le fruit noir, garrigue, agrume, épice. Un joli vin plus équilibré que puissant pour la région et d'une frachise remarquable. TB 86-88 (15-15,5)

Saint-Julien, Chateau Langoa Barton 2008 : Un nez très vanillé, de fruit noir mûr, note de camphre, de menthe, fond boisé vanillé toasté très international. La bouche est charpentée, fraiche, tanin soyeux, amples et caressants, belle précision, grande qualité, sur le fruit noir mûr, vanille note camphrée, balsamique. La finale est fraiche, longue, sur le fruit mûr, la vanille, fond toasté et pointe balsamique. Profil beaucoup plus international que Leoville, je dirai même Américain tant l'aromatique est faite pour évoquer le sucre ! Moins mon style, mais très beau travail de la matière. TB 89-91 dans l'absolu (15,5-16,5).

Pinot Gris, Clos Jebsal VT Zind Humbrecht 2004 : Un nez discret, fin, confit, d'orange, de pain d'épice, note de cèdre, de tourbe et pointe quinquinat. La bouche est fine, tendue, droite, matière suave, délicate, orange confite, note de craie, pointe orgeat, belle intensité mais on sent encore le sucre. La finale est fraiche, ronde, plus sucré que Riesling Brand VT 04 et longue sur l'orange confite, quinquinat, pointe amer et orgeat, note tourbée. Un beau vin mais le sucre est encore très présent. Excellent 90-92 (16-17)

Amicalement, Matthieu

samedi 17 septembre 2011

Retour calme : Meursault, Givry, Gevrey Chambertin

Bonjour à tous,
Retour de vacance tranquille, reprise des tasting de WE.

Bourgogne, Pinot Amiot Servelle 2007 : Dernière bouteille de ce générique qui m'a procuré beaucoup de plaisir avec son nez de groseille mûr, fraise des bois, pointe ronce, fond léger sureau et fumé. La bouche est charnue, suave, tanin rond, ample, encadrant une pointe de fraicheur, sapide, sur la groseille, framboise, ronce,  sureau. La finale est ronde, fraiche, dynamique, groseille et sureau. Grande buvabilité, pointe gourmande, 2007 a généré des vins de soif de belle complexité, que demander de plus ! TB 88 (15,5)

Meursault Tessons Buisson Charles 2007 : Un nez discret moins ouvert que la bouteille précédente, de poire ,amande, fleur blanche, note de chevrefeuille, fond léger brioche. La bouche est tendue, droite, de l'allonge, presque de la puissance, sur la poire, l'amande, note de craie, fond brioche gourmand. La finale est fraiche bien enrobée d'une matière suave, joli longueur mais le vin est moins ouvert que sur la bouteille précédente. TB 90 (16)

Saint-Aubin, 1erC Les Sentiers au clou, Langoureau 2006 : Un nez discret de poire, pointe amande,  note tilleul, chevrefeuille, fond léger beurrée. La bouche est tendue droite matière ronde, longiligne, poire, fruit sec, pointe beurrée, tilleul. La finale est fraiche, vive, presque puissante, longueur honète de fruit blanc, tilleul, fond beurrée et léger fumé. TB 90 (16)

Haut Medoc, Chateau Maucamps 1996 : Un nez de cassis mûr, note viande fraiche, fond champignon fumé. La bouche est charpentée, dense, tanin rond assez stricte sur le cassis, champignon, et fond fûmé. La finale est faiche, belle longueur de cassis, champignon, fûmé, pas très complexe mais bien fait et classique à maturité. TB 88 (15,5)

Givry, Domaine Masse Champs Lalot 2005 : Premier 2005 de ma cave, histoire de voir. Un nez discret mais précis, de cerise griotte, pointe sureau, et cèdre, note de fruit mûr, prune, de cacao, fond léger fumé. La bouche est intense, séveuse, beaucoup d'énergie encore brut, sapide, sur la griotte, la ronce, le sureau, les épices, pointe cacao, des tanins croquant soyeux, de la précision. La finale est fraiche, équilibrée, beaucoup de vie, et belle longueur sur la cerise, le cèdre, la prune pointe cacao et fond léger fumé. Un beau vin mais dont l'énergie est encore emprisonée. A attendre. TB+ 89-91 (15,5-16,5)

Gevrey Chambertin Dom Laurent 2008 : Un vin récupéré à la FAV Monop 2008 pour voir. Un nez appétant de mûre, myrtille, note réséda, pointe de ronce, fond classe léger boisé fumé. La bouche est corpulente, belle intensité, tanin soyeux, amples, précis,enrobant la fraicheur donnant de la finesse, de la force, sur le fruit noir mûr, réséda, ronce, pointe balsamique et fond fumé. La finale est fraiche, vive, dynalmqiue, de belle longueur sur le nez. Un vin classe, fin, vif, de la belle ouvrage. J'ai l'impression  que 2008 ne donnera pas des 96 ou des 2001 chez ceux qui ont su mettre en valeur la matière et atteindre sa maturité. Et dans ce cas, que ces vins sont bons ! TB+ 89-91 (16-16,5)

Amicalement, Matthieu

samedi 10 septembre 2011

Vacances : les dernières, Nuits St Georges, Riesling,Vosne...

Bonjour à tous,

Dernières bouteilles dégustées de mon carton magique :

Riesling Sommerberg Domaine de L'Oriel 2004 : Un nez délicieusement pétrolé d'agrume confit, pamplemousse, pointe évoluée orgeat, cire. La bouche est dense mais aérienne, suave, longue sur unr belle trame fraiche, pamplemousse, agrume confit, cire d'abeille, quiquinat et fond pétrolé délicat. La finale est délicate, aérienne, élancé,e longue sur l'agrume, pétrole, quiquinat. Encore une belle bouteille qui montre combien G.Wienzorn a réussi ce millésime. Excellent 94 (17,8)

Marsanay Domaine Huguenot 2004 : Un nez pointe réduc grillé, noisette, poire, fond toasté. La bouche est ronde, pointe gras, sapide, amande, noisette, grillé, poire, structuré par une jolie fraicheur. La finale est fraiche, ronde, délicate et longue sur la poire, noisette, amende, brioche, grillé. TB 90 (16)
Chassagne Montrachet 1erC Les Vergers Colin Deleger 1998 : Un nez grillé de poire, coing, amande, note fûmé, pointe oxydative. La bouche est droite, dense, matière ronde, assez rigide, creux à l'attaque puis poire, coing, grillé, noisette, beurre. La finale est fraiche, droite, citron, tarte meringuée, fûmé grillé assez court. TB 87 (14,8)

Nuits Saint Georges Chantal Lescure 2008 : Un nez séduisant, élégant, de fruit noir mur, pointe de caroube, note épicée, réglisse, girofle, fond délicatement cacaoté-fumé. La bouche est charnue, tanin croquant, fin, délicat, structure fraiche avec du fruit mûr, caroube, réglisse, girofle. La finale est fraiche, longue sur le fruit mûr, réglisse, épice girofle et fond cacao fumé. Un très beau village. Beaucoup de plaisir TB-Excellent 90-92 (16-16,5)

Vosne-Romanée Les Brulées Guyon 2004 : Un nez fumé classe, fruit rouge, note de géranium quand même et fond de ronce, fumé. La bouche est charnue, longue, structure fraiche, tanin soyeux, amples, fruit rouge mûr, géranium, fûmé. La finale est fraiche, tendue, longue, de bonne intensité sur le fruit rouge mûr, note typé géranium et pointe épice, fond fumé. Bon, un vin plutôt agréable mais beaucoup moins réussi que sur d'autres millésimes. TB 90 (16)

Morgon Cote du Py Chateau les Lumières 2005 : Un nez de fraise des bois mûr, un côté lacté, légère pointe alcool kirch, des épices sur un fond fûmé classe. La bouche est dense, corpulente, tanin soyeux, c'est expressif sur le fruit rouge, fraise mûr, coté lacté, pointe vanille, épice, poivre blanc et fond léger fumé. La finale est large, légère secheresse en rétro, fruit rouge mûr, gourmande, longue, fond fumé, fruit rouge, épice, poivre. Un gamay stylé Pinot qu'IVV à descendu sur sa Dégust 2009. Moi j'aime bien, car je ne suis pas gêné par cette interprétation, le vin est très bon et je le bois avec plaisir même s'il n'est pas typique. TB 89 (15,8). Par ailleurs, pour l'instant, je n'ai pas été emballé par les gamay 2009 dégusté jusqu'à maintenant. Mais je pense que ce n'est pas mon style de vin.
Amicalement, Matthieu

dimanche 4 septembre 2011

Vacances : vieux Rhone Cote Rotie et Chateauneuf

Bonjour,

Dans mon carton, j'avais deux bouteilles d'ages respectables qui ont régalé les convives et leur ont fait découvrir les vins à maturité.

Chateauneuf du Pape, Clos Mont Olivet 1988 : Un nez évolué, fin, de  prune, de kirch, d'orange confite, note cacao et fond de cuir, de champignon. La bouche est fondue, charnue, avec des tanins soyeux amples, un poil rigide en finale, structure droite sur le fruit noir, la prune, le cacao, fond de cuir et de champignon. La finale est équilibrée avec une pointe acidulée, gourmande sur la prune, le kirch, cuir, fond fumé et champignon. Un vin à maturité Excellent 93 (17)

Côte Rotie Guigal B&B 1990 : Un nez hyper classe de cassis , note de poivre, d'épice souk, pointe fumé et un fond vieux cuir d'antan comme j'aime. La bouche est corpulente, intense, large, tanin rond ample, belle sapidité de cassis, cuir, poivre, fumé. La finale est fraiche, délicate, et de très belle longueur sur le cassis, le poivre, le bacon, ce fond de cuir et des note fumé classe. Super comme d'hab. Excellent 94 (17,8)

Amicalement, Matthieu

samedi 3 septembre 2011

Vacances : 2 bordeaux Sociando et Lagrange

Bonjour,

Expédié par la poste sur mon lieur de vacance, ces 2 bordeaux ont été dégustés sur une superbe côte de boeuf.

Saint Julien, Chateau Lagrange 1996 : Un nez classe à point, de fruit mûr, note tabac, profond, pointe champignon cèpe, fond fumé classe. La bouche est corpulente, fondue, tanins soyeux amples et caressant, sur le fruit mûr, graphite, pointe de cèpe, fond fumé, c'est distingué et profond. La finale est fraiche, dynamique, élégante, avec de la profondeur et de belle longueur sur le fruit noir mûr, cassis, note champignon, léger cuir, tabac blond et fond fumé classe. Excellent 92 (17)

Haut Medoc, Chateau Sociando Malet 2003 : Un nez puissant de fruit noir mûr, puis fraise, fruit rouge, note épicée, réglisee et cacao et fond léger balsamique. La bouche est puissante, robuste, tanin soyeux, beaucoup de densité, sur le fruit noir mûr, épice, fumé, c'est carré et imposant mais sans lourdeur. La finale est large, imposante, fruit mûr joli longueur sur le tabac, réglisse, fûmé. Excellent 91 (16,5)

2 jolis vins qui ont tout à fait leur office sur la cote de boeuf !

Amicalement, Matthieu

Vacances : essai sur 2006 avec Pommard Epenots, Morey Saint Denis

Bonjour à tous,

J'ai profité des vacances pour tester l'évolution des Bourgognes 2006. Millésime de faible notoriété, je me rappelle à l'époque m'être demandé pourquoi, tant les vins goutés sur fût chez quelques vignerons m'avait régalé. Et l'expérience de cet été me confirme mon bon feeling :

Morey Saint Denis Domaine Castagnier 2006 : Un nez friand qui explose de fruit rouge, note de ronce, sous-bois, pointe épicée, fond léger fûmé. La bouche est corpulente, sapide, avec des tanins soyeux amples, croquants, sur le fruit rouge mûr, ronce, léger fûmé, beaucoup de friandise. La finale est fraiche, large, expressive avec la belle empreinte aromatique du nez. TB 89 (15,8)

Pommard 1erC Grands Epenots Rebourgeon Mure 2006 : Un nez très élégant, friand, corbeille de fruit noir et rouge mûr, pointe griotte, sureau, note épicé et agrume, orange sanguine, fond terre chaude, roche. La bouche est corpulente, expressive, sapide, distingué, tanins soyeux délicats enrobant une structure droite élégante, sur la griotte, sureau, note groseille, épice poivre, terre. La finale présente une de pointe fraicheur, très élégante, équilibrée, dynamique très longue sur le fruit à juste maturité, épice,poivre, terre, sureau, léger fûmé. Un pommard dans un style plus élégant que puissant, très racée, superbe. Excellent+ 93-95. (17,5 - 18)

Décidément ces Rouges 2006 commencent à se boire même si ils gagneront en finesse sur quelques années. Amicalement, Matthieu