Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 3 juillet 2011

Et des rouges pas mal non plus : Gigondas, Saint-Julien, Haut Medoc

Donc la suite en rouge dégusté sur des volailles essentiellement et quelques pièces de boeuf grillé :

Gigondas, Guigal 1990 : Après une première bouchonnée, grrrrrr, la 2eme présente un nez fondu évolué mais assez discret, dominé par le cuir (syrah) sur la prune, limite pruneaux et un fond chocolat, pointe champignon agrume. La bouche est corpulente et large, avec des tanins soyeux fondus, structure droite, sur la prune, pointe réglisse, note cuir, champignon, agrume. La finale est large, pas d'une grande longueur, sur la prune, champignon, pointe cuir. TB 89 (15,8)

Haut-Medoc, Chateau d'Agassac 2004 : Un nez séduisant, classique, de cassis mûr, fruit noir, note poivron rouge grillé, un côté lacté gourmand sur une base vanille. La bouche est corpulente, sapide, sur le cassis, fruit noir, vanille, tabac, et fond fûmé, jolis tanins soyeux enrobant et amples. La finale est fraiche sur une pointe amer, avec une longueur correcte de fruit noir, pointe fûmé et note vanille bien intégré. Bien fait, pas de rusticité. TB 90 (16)

Saint-Julien, Chateau Lagrange 1996 : Après 12H, un nez de cassis mûr, fraise des bois, note boite cigare sur un fond fûmé. La bouche est charpentée, bien faite, sur la rondeur, fruit rouge mûr, pointe fûmé, note épice poivre, avec des tanins soyeux, pas bcp amplitude. La finale est fraiche sur le fruit rouge mûr, un côté acidulé, longueur correcte sur les épices, le poivre et un fond fûmé. TB-EX 90-92 (16-16,5). Très bien mais ça manque un poil de complexité, de profondeur pour vraiment impressionner.

Saint-Julien, Chateau Léoville Barton 2008 : Premier 2008 gouté après livraison des primeurs ou les Saint-Julien sont très formtement représentés, naissance de Julien oblige. Un très beau nez profond, classe sur le fruit noir mûr,le cassis, des notes d'épices variés, pointe de cèdre sur un fond boisé toasté grillé bien intégré avec une pointe vanille. La bouche est charpentée, très élégante, sur le cassis, le cèdre, fond toasté fûme, tanins superbes fins précis délicats, parfaitement polis, belle profondeur et grande densité sans aucunne aspérité. La finale est fraiche, superbement enrobée, longue et élégante sur les arome du nez. Grand vin. Excellent 93-95 (17,5-18).

Amicalement, Matthieu