Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 16 janvier 2011

Un retour sur terre en douceur après les fêtes : Pomerol, Meursault, Rimauresq

Bonjour à tous,

Pour aller tranquillement jusqu'à ce WE, de jolies bouteilles histoire de se ré-acclimater en douceur au "tout venant" :-) après la fête :

Vouvray Domaine Clos naudin Foreau sec 2007 : Un nez fruit blanc, acacia, pointe agrume sur un fond crayeux. La bouche est tendre à l'attaque, puis droite, longue sur une tension bien enrobée d'une matière ronde, sur le citron, la craie, l'acacia. La finale est ronde, mais assez courte sur le citron, note de silex, fond crayeux et agrume. Très Bien 88-90

Meursault Tessons BC 2007 : Après l'expérience étrange de la VV pour le jour de l'an, il fallait a nouveau vérifier la buvabilité des 2007 de Patrick. Un nez superbe de poire fraiche, presque mirabelle, pointe brioche, frangipane, note fleur de vigne voir aubépine. La bouche attaque sensuelle avec une belle matière suave, délicate puis ça se tend et on ressent la ligne droite tendue, de l'allonge, c'est racée sur les aromes de poire, de brioche frangipane, de fleur de vigne. La finale est ronde avec une pointe de fraicheur salivante et dynamique sur la poire, la frangipanne, un fond crayeux et pointe toasté distinguée (plus tendue et fin que les cras, plus délicat que les Charmes). Excellent 91 surtout pour une appellation village ! En plus, un vrai potentiel sur les 2-3 ans pour gagner en finesse et complexité.

Pomerol, Chateau Petit Village 1990 : Un nez sympathique de fruit noir, pointe kirchée amer, avec des notes champignons, humus, feuille morte sur un fond fûmé charbon de bois. La bouche est fondue, corpulente, large avec des tanins soyeux, délicats sur une structure contruite sur l'amertume avec du fruit noir, feuille morte, tabac froid. La finale est en rondeur, large, douce, pointe amer fruit noir, tabac, feuille morte avec une honnête persistance. Un vin à point, très Pomerol, bien agréable. Très Bien 87

Cote de Provence, Rimauresq 2006 : Un nez séduisant de creme de cassis, de noyau, laurier, note cerise kirchée sur fond chocolat cacao et pointe fûmé. La bouche est corpulente large sur le cassis, cerise noire pointe kirchée, fond chocolat moka, tanins ronds amples mais un peu séchant en fin de bouche, dommage. La finale est puissante avec une pointe kirchée, côte gourmand limite confiture cassis, cerise chocolat et léger fûmé. Un joli vin à la personnalité affirmée et qui évolue serainement. Très Bien 87.

Amicalement, Matthieu