Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

mardi 27 avril 2010

Après les blancs, les rouges : Belle-vue, Gevrey Rossignol, Chassagne Morgeot Belland

Bonjour à tous,

Quelques rouges récents qui n'ont pas résisté à ma gourmandise :

Haut Medoc, Chateau Belle-vue 2001 : Un nez de cassis sur fond fûmé, boucche charpentée à la structure marquée, avec des tanins ronds suaves assez brut de décoffrage sur le fruit cassis, des notes poivrons grillés, note de graphite, fûmé. La finale est dynamique, équilibrée, longue sur le fruit, note poivre, fûmé et fond léger animal. Bien - Très bien 86 (14,2)

Gevrey Chambertin Rossignol Trapet 1996 : Un nez séduisant de fruit rouge, note fraicheur végétal racine, un poil cuir, sous-bois. La bouche est charnue, droite, assez vive mais bien enrobée de tanion rond. La finale est droite longue fruit rouge, framboise sous-bois, note fraiche végétale, fond fûmé. Très bien 87.


Chassagne Montrachet 1erC Les Morgeots Roger Belland 2004 : Un nez séduisant framboise, mûre, note ronce, fond léger fûmé et quelques effluves type gentiane typique 2004 (mais c'est parce que je le sais). La bouche est charnue, belle attaque, grande sapidité framboise, ronce, gentiane, pointe amer, tanin rond large dense, finale fraiche longue, belle persistance amer framboise, fûmé ronce. Un très beau 2004 et la plus belle des bouteilles de la série ! Très Bien + 90

Amicalement, Matthieu

samedi 17 avril 2010

Hum, le blanc c'est bon : Languedoc Puligny Riesling

Au départ, j'étais très rouge mais a force de fréquenter quelques experts du site, j'ai découvert l'univers du blanc ! De 5%, ma cave est passé à 25% de blanc et je ne peux concevoir un WE ou certains plats sans un blanc. Mais là ou j'ai compris que ça devenait symptomatique, c'est que spontanémént, ma première idée pour un accord met-vin, c'est souvent un blanc !!! Voici quelques dernières expériences de plaisir :

Coteaux du Languedoc, Domaine Puech noble (Rostaing) 2006 : Un nez fin, d'agrume pamplemousse, orange confite, note de fraicheur légèrement anisée. La bouche est franche, ronde, puis ça s'étire, la matière plutôt imposante enrobe une vivacité longiligne de pamplemousse mûre, d'orange confite. La finale est ronde puis longue, belle persistance sur les arômes du nez, encore un peu jeune, un brin de complexité supplémentaire en ferait un grand vin mais super rapport Q/P. Très Bien 88 (15,5).

Puligny Montrachet, Domaine Girardin VV 2004 : Un nez de poire, tilleul, aux accents beurées, des notes de nosiette et leger menthol (une fine réduc?). La bouche est caressante, avec un léger gras mais dynamique aux notes crayeuses de fruit jaune, finale bien équilibrée poire coing puis beurre et pointe menthol. Très Bien 88.


Riesling, GC Sommerberg, Domaine de l'oriel 2007 : Un Nez fin d'agrume pamplemousse, orange confite, note fraiche. La bouche est franche ronde à l'attaque puis ça s'étire, la matière plutôt imposante enrobe une vivacité longiligne sur le pamplemousse mûre, l'orange confite. La finale est ronde puis longue belle persistance sur les arômes du nez, encore un peu jeune, devra se complexifier. Très Bien 89.

Amicalement, Matthieu

lundi 5 avril 2010

Des 2003 pour préparer l'été : Volnay Champans Buffet Chateauneuf Maucoil

Bonjour à tous,
Goutté récemment, ces vins de 2003 achetés sur dégustation à leur sortie :


Volnay Champans 1erC François Buffet 2003 : Nez kirché, grosse maturité de fruit noir puis l'aération apporte plus de finesse, des notes épicées, de la réglisse. La bouche est large, corpulente, belle densité, fruit noir confit, épice, ronce, et l'inégalable délicatesse des champans, au fur et à mesure de la dégustation, la bouche se fait plus fine et précise, plus classe. La finale est large, un peu fruit confit quand même, mais délicate et longue. Très Bien 88-90

Chateauneuf du pape, Chateau Maucoil cuvée prestige 2003 : Un nez de fruit noir mûr, déjà des notes de cuir (ou une réduction ?) et un accent alcoolique léger. La bouche corpulente à l'attaque devient un peu fluide offrant du fruit mûr, limite confit et des tanins ronds, la finale devient souple mais persiste bien aromatiquement sans encore beaucoup de complexité. Bien+ 85-87

Beaune Marconnets 1erC Bouchard Père&Fils 2003 : Un nez charmeur de fruit noir mûr compoté mais pas confit, note cerise burlat, des épices, du poivre, des notes balsamiques. La bouche est large, corpulente, beau volume de fruit mûr, d'épice, de poivre, fond léger fûmé et des tanins soyeux, délicats, amples. La finale garde suffisemment de fraicheur pour offrir une longue persistance mûr, fruit compoté, épice, très léger fûmé/ Peu variétal pinor mais beaucoup de plaisir Très Bien + 90 (le vin ne fait que de se bonifier partie de 85 en fev 07, il a gagné 5pts sur cette bouteille en 4 étapes !)

Amicalement, Matthieu