Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 28 août 2010

Série d'aout : Crozes thalabert Lirac Mordorée Saint Emilion Faugeres

Bonjour à tous,

Suite des dégsutations de vacance :

Crozes-Hermitage Thalabert Jaboulet 1996 : la dernière bouteille de la série ouverte pour un ami américain de passage qui adore cette cuvée. Un nez explosant de cassis comme à ses première heures, puis à l'aération arrive le cuir, le poivre, des notes oranges sanguines. La bouche est corpulente, joli structure droite bien "assise" sur des tanins soyeux qui enrobent bien l'acidité sur le cassis, le poivre, le cuir, et un fond de cèpes agréables. La finale est fraiche mais bien équilibrée sur le cassis , léger cuir, la suie, et une persistance brûlée/fûmé. Très Bien 88

Lirac, Domaine de la Mordorée, Reine des Bois 2005 : Suite à la belle dégustation du 2008, je me suis essayé au 2005. Bon, à attendre pour en profiter encore plus. Un nez fermé de prune, figue, pointe d'orange sanguine et fond cacao et pointe fûmé. La bouche est charpentée avec des tanins fins soyeux mais encore sec et jeune, petit bémol, c'est un peu poudrant mais les arômes de prune, de figue, d'épice, de chocolat sont superbes. La finale est large, ample, puissante avec une pointe amer donnant une certaine distinction et une belle persisitance qui poursuit la bouche. C'est encore fermé, mais quand cela va s'ouvrir à part peut-être le poudrant, un bien beau futur vin. TB - excellent 89-91

Saint-Emilion, Chateau Faugeres 1998 : pas re-dégusté depuis longtemps, ce St Em m'a fait envie dans la cave, et c'était pas emballant. Un nez de cassis sur un fond fûmé/vanillé et un coté lacté, peu dense, et un petit côté éthéré. La bouche est charnue avec des tanins ronds, c'est large sur le fruit noir mûr, un côté frais type bourgeon de cassis qui fût la bonne surprise car cela rend le vin "gouleyant", mais la finale est lache avec un côté fruit mûr éthéré, par contre joli persistance fûmé vanillé. Bien+ 86 (mais pas la plus belle bouteille dégustée)

Amicalement, Matthieu