Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 11 juillet 2010

Faire découvrir les vieux millésimes : Chambolle Echezeaux Margaux Durfort Vivens Cote Rotie Brune Blonde

Bonjour à tous,
A l'occasion d'une journée au vert, j'ai organisé une dégustation afin de faire découvrir à mes "collègues", ma passion pour le vin et les accords culinaires. Pour l'occasion, j'ai choisi des vins agés, ceux qu'on n'a pas souvent l'occasion de "taster".

Mon choix s'est porté sur 3 régions différentes et 3 décénnies différentes, Rhone 90, Bourgogne 80 et Bordeaux 70. J'ai opté pour une dégustation en remontant le temps.
D'abord, les vins furent taster en dégustation pure puis sur le plat : fliet de boeuf sauce poivre que j'ai demandé lègère et surtout servi à part.
Enfin, au dernier moment, j'ai prévu un classique Bordelais jeune avec Chasse Splean 2004 qui a été dégusté en dernier.

Les vins :
Cote-Rotie Guigal Brune et Blonde 1991 : Un nez de cuir, de cassis, de bacon grillé. La bouche est dense, ample, avec des tanins soyeux, structure corpulente, belle intensité et finale un poil souple, mais longue sur les arômes du nez. excellent 92 et plebiscite général !

Chambolle-Musigny, Domaine Rion pere & fils Les Echezeaux 1985 : Un nez de feuille morte à l'ouverture qui va en dérouter plus d'un, puis framboise, groseille, fond sous bois. La bouche mince et acidulé à l'attaque va prendre de l'ampleur pour devenir charnue, dense, ample avec des tanins soyeux sur le fruit rouge mûr, le champignon, les feuilles mortes. La finale toujours sur une ligne acidulée mais bien enrobée finit complexe sur le fruit rouge, feuille morte, le sous-bois, les champignons, le cuir. Excellent 91 et va surtout se révéler sur le plat, en proposant un très bel accord.

Margaux, Chateau Durfort Vivens 1978 : Un nez de champignon puis de fruit rouge et noir, des notes de graphite et un délicat fond fûmé. La bouche est fondue charnue, avec des tanins soyeux, belle allonge, sur le fruit mûr, le cèpe, le sous-bois, et les notes de graphite, beaucoup d'élégance. La finale est pleine, ronde, longue et persiste superbement sur le cèpe, le sous-bois, le graphite. Excellent 91

Moulis Chateau Chasse Splean 2004 : Un nez marqué de cassis mûr sur un fond boisé vanillé bien intégré, bouche corpulente, petit creux à l'attaque puis déploie de beaux tanins soyeux sur le fruit mûr, pointe vanille, taosté, finale fraiche longue sur le nez. Très Bien 87-89

Dans un style classique plus habituel, les plus jeunes ont préféré ce Chasse Splean bien fait, à l'émotion du temp qui bonifie et amène la complexité. Dans l'ensemble la Cote Rotie a soulevé l'enthousiasme.

Amicalement, Matthieu