Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

mercredi 16 décembre 2009

WE 1000* J2 : Chassagne Montrachet Batard Puligny Meursault

Bonsoir à tous,

A peine remis de nos émotions, nous remettons le couvert le samedi en commençant par le Domaine Henri Germain à Meursault.
Nous sommes chaleureusement acceuilli par Jean-François qui nous expliquera la philosophie du domaine et ses vins. Personnellement, j'ai trouvé les nez assez discret mais surtout un peu masqué par des arômes de type poudre sans ce que soit typique d'une réduction , je signale que je suis le seul à avoir eu cette sensation , par contre les bouches....Nous commençons par les 2008

Meursault VV : nez de poire, note grillée, bouche droite traçante poire, miel, matière encore en retrait, finale fraiche longue aromatique TB 86-88

Meursault Limozin : Nez de noisette, pralin, fond beurré, bouche droite, de l'allonge, belle matière enrobante, pointe crayeuse, finale ronde ample, très salivante TB+88-90

Meursault charmes : Nez discret, pointe mentholée, buche attaque plus large, plus de gras, puis ça s'étire avce de l'allonge sur trame légèrement acidulé, finale droite, crayeuse. TB+Ex 90-92. Un Charmes plus droit que celui de BC, un peu plus austère, en tout cas en jeunesse !

Meursault Perrières : Nez complexe de coing, de noisette, pralin fond fûmé, bouche délicate à l'attaque puis ça monte en puissance sur une trame enveloppé d'une matière riche, dynamique, équilibrée, finale puissante longue très persistante, superbe vin ! Excellent 93-95

Chassagne Fairandes : nez poire, plus mentholée, note d'amende, bouche plus droite, acidulé, matière plus grasse moins délicate, finale équilibrée souple, voluptueuse. TB+ 89-91

Puis jean-françois nous propose de gouter 2007 :

Meursault Chevalière 07 : Nez grillé, poire, amende, bouche tendue droite, belle matière, finale suave longue précise TB 89

Meursault Limozin : Nez grillé réduit puis poire sur fon fûmé, bouche plus délié, note fleurie, toucher rond aérien, finale équilibrée large TB 90

Meursault Charmes 07 : Nez de frangipane, pointe d'amende, bouche droite, serrée, trame rectiligne, matière encore un peu fermée, finale droite, retenue mais vigueur et force sur une grande longueur. Je pense que cela pourrait faire excellent dans quelques années...TB+Ex 90+

Meursault Perrières 07 : Nez noisette, menthol, grillée, bouche plus large avec une attaque douce, puis très beau développemnt, grande amplitude jusque dans une finale riche intense longue. Ex 92 94

Amusé par nos commentaires, Jean-François sort une bouteille et nous propose de reconnaitre... Comme nous sommes joueur, on attaque
Nez truffé, champignon sur fond grillé, bouche délicate, large à l'attaque puis belle trame droite matière enveloppante, ronde, finale ample, large. Après quelques échanges, nous proposons Limozin, pour le millésime le côté champignon nous amène au départ pré 2000, sur un millésime équilibré. pour le millésime on est surpris, car c'est un millésime mûr 2000, pour le cru on a tout bon !

De plus en plus amusé, JF part en fond de cave et revient avec une bouteille. Nez réduit grillé puis champignon, amende, bouche plus large, belle matière ronde à l'attaque, sur des arômes fruit jaune miéllé, sur une trame droite, la finale est envelloppante, longue sur le même équilibre, ample, sur la poire, la noisette... Pour moi ça fait très Charmes dont la matière s'est épanouie et là le roi du millésime envoie, ça c'est 99 ! Nous annoncons donc Charmes 99. Tout bon, on aurait dû parier une caisse de Perrières ;-) !

Nous gouttons les rouges, le Meursault Clos des mouches 07, un nez friand de framboise, groseille, note de sous-bois, bouche svelte mais large, délicate, intense aromatiquement avec des tanin soyeux, finale large, souple belle persistance. Un vin qui n'est pas d'une grande concentration, éviter les plats roboratifs, mais sur une bonne grillade en été, quel régal... TB 89
La version 05 est classe ouverte, le nez tire plus sur le fruit noir mûr, ronce, réglisse, a nouveau bouche svelte, délicate, large mûr avec une finale persistante. TB+90

Au final très belle dégustation, avec des Meursaults d'une grande droiture, et des matières toujours délicate, dans des bouche remarquablement construites. A tel point, que nous, pauvres amateur, sommes capable de reconnaitre les terroirs... C'est dire comme Jean-François doit les respecter et les vinifier en gardant à chacun d'eux leur style ! Je les ressent sont un plus austère que ceux de BC en jeunesse.

Au Cellier Volnaysien, nous tombons sur un Volnay Fremiet 90 à la carte, de... Joseph Voillot, la décision n'a pas été longue à prendre. Et nous replongeons avec volupté dans la grace et le bonheur d'un vin vinifié par Jean-Pierre cette fois qui n'a rien envié à ces illustres ainés, sauf son age. ex 92. Le Chassagne La Romanée 2006 de Bachelet-Ramonet ne fait pas l'unanilité, je dirai qu'il est assez "passe partout" très agréble mais il manque de race et de peps en finale pour une Romanée TB 87

Serge et moi filons ensuite chez Morey Coffinet ou nous attend Thibault pendant que les autres chargent les voitures avec les vins de jean-Pierre, il y en a tellement, qu'ils n'arriveront même pas à finir avant le RDV suivant... Tant pis pour eux, ils vont rater une dégustation très intéressante, sympathique, vrai, franche comme j'aime, un grand merci à Thibault. Je passe les 2009 car je n'ai pas pris de note, mais j'en garde un très bon souvenir avec des matières rondes pleines dans des ensembles très fruités et gourmands, dans un style souple. Pour les 2008 :

Chassagne : Nez de fruit jaune, sur fond beurrée, amende, bouche large, joli gras bien contre-balancé par la fraicheur, finale équilibrée sur des notes crayeuses TB 88

En Remilly : Nez d'amende de craie, fond beurrée, bouche droite traçante, finale fraiche longue élégante sur le fruit jaune la craie, c'est très salivant, j'aime beaucoup TB+ 90-92

Cailleret : Nez noisette, pralin, bouche beurrée attaque sur le gras, matière ronde, craie, coing, beurrée, finale enveloppée TB 88

La Romanée : Nez de noisette, amende, coing, bouche attaque stricte, droite puis la matière ronde se déploie avec des arômes de coing, des notes grillées, finale ample longue persistante, note saline. TB-Ex 89-91

Farendes : nez de fruit jaune mûr, note de fruit exotique, bouche large, matière opulante, finale souple grillée fruit mûr. TB 88-90

Blanchot dessus : Nez grillé, bouche fine délicate longue, finale aérienne Ex 90-92

Dent de Chien : Nez grillé discret, bouche tout en rondeur, douce, enveloppante mais avec finesse et reposant sur une trame qui se relance dans une finale précise longue. Ex 92-94

Puligny Pucelles : Nez superbe, complexe, fruit, craie, note mentholée, bouche droite trame tendue, beaucoup d'allonge, matière grande élégance, finale longue tendue. Superbe ! Ex 93-95
A peine le temps de gouter le Batard, sans prendre de note car Thibault doit partir mais il faut encore chargée la voiture, avec les cartons de Remilly, Dent de chien et Pucelles (en plus du Chardonnay que j'adore)...

De retour à Paris, en saisissant mon livre de cave, je me rends compte que j'ai pris exactement les mêmes crus que l'année dernière ! En partant du principe que mon gout a peu évolué d'une année sur l'autre, je ne peux que féliciter Thibault car là encore, il sait parfaitement garder l'identité de ses terroirs d'un millésime à l'autre ! Ses vins gardant leurs caractéristiques propres qui sont celles qui m'ont à nouveau séduit cette année. Chapeau bas Monsieur !

Enfin, nous allons chez Sylvain Langoureau mais il est tard et je ne fais pas la dégustation, car de toute façon, j'aime bien le style, la chair, l'allonge et la tension que Sylvain met dans ses Saint-Aubin. j'ai juste gouté le toujours remarquable En Remilly, une version plus droite, plus traçante que celle de Thibault sur Chassagne.

Pendant que les derniers stackanovistes s'arretent chez Vaudoisey Creusefond, nous allons avec Stépjane et mathieu, faire les courses pour le dîner et les cadeaux pour nos femmes. Tout content, nous revenons au gite avec des tomates farcies et des flans aux girolles pour la grande dégustation Bleu-Black de ce soir...