Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 25 octobre 2009

Peu d'étiquettes mais du plaisir : Chorey Beaune Guyon Saint Emilion Cadet Bragard

Bonjour à tous,
Dégusté ces derniers temps au gré de quelques dîners, des bouteilles de tous les jours qui se sont révélés intéressantes, voir d'un très bon rapport qualité-prix pour certaines :

Riesling Domaine de l'Oriel 2005 : Cette 6eme bouteille reste toujours un grand plaisir à petit prix (7 €) avec son nez séduisant d'orange amer, de foin, de pamplemousse, un coté leger menthol. La bouche attaque droite avec un beau développement droit et incisif sans acidité, sur le pamplemousse, l'orange mûre, des notes de silex très minérale. La finale est ample sur l'amer, fraiche, longue et droite sur le pamplemousse, le foin et l'incontrounable minéralité de silex. Beaucoup de plaisir. Très Bien 87

Bourgogne, Chardonnay Morey Coffinet 2007 : Un nez de coing, de fruit jaune mûr sur un fond grillé avec un léger réduit et des notes crayeuses, puis mentholées. La bouche est droite sur le fruit jaune mûr, des notes de craie, une matière ronde et douce qui enrobe une structure longue et acidulée qui finit dans une finale fraiche presque vive mais longue sur les arômes du nez. Très Bien 86

Chorey-les-Beaune, 1erC Les bon Ores Domaine Guyon 2006 : Un nez qui pinote, frais, fruit rouge et noir mûr, sous bois et fond fûmé. La bouche attaque large avec une belle présence sur le fruit mûr, la ronce et une finale droite savoureuse légèrement fûmé. Bien + 85

Saint-Julien CB, Chateau la Bridane 96 : Un nez de cassis sur fond de champignon des notes poivrées épicées, salpetre et léger fûmé. La bouche attaque en dedans, structure charnue avec des tanins ronds un peu étriqués du fait d'une fraicheur qui ressere le vin dans une finale fraiche encore astringente, sur le fruit, le champignon. Simple mais de bon goût ! Bien 84

Saint Emilion GC, Chateau Cadet Bragard 2002 : Un nez discret dominé par un boisé toasté classique, et pas trop nouveau monde sur fond de cassis. La bouche est corpulente, large, tanin rond un peu rigide, puis arrive sur une finale large mais un peu courte du fruit noir et du boisé toasté, bien fait. Bien+ 85

Amicalement, Matthieu