Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

mercredi 16 septembre 2009

Moi j'ai voté Fan de... Trevallon sinon gôuté Gigondas Raspail Ay Languedoc Campredon

Bonjour à tous,

Quelques vins sudistes qui ont accompagné la fin des vacances et la rentrée !
Tout d'abord, ce domaine que j'apprécie de plus en plus... Découvert avec le millésime 2005, Trevallon me ravit à chaque nouveau millésime dégusté, 1999, 2006 et maintenant ce 2004 :

Vin de Pays, Domaine Trevallon 2004 : un nez de framboise, myrtilles, groseille qui évolue vers la figue, l'agrume sur fond salin type anchois qui donne de la fraicheur,. Labouche est robuste, droite, belle allonge ou se développe des tanins soyeux encore jeunes et astringents, distillant du fruit rouge mûr, ces notes salines, un côté garrigue. La finale est tout en équilibre, longue sur les saveurs fruit rouge du nez et la complexité salines de la bouche. C'est salivant, profond, certes robuste mais non dénué de finesse. Un très beau vin qui ressemble aux autres mais avec sa petite personnalité. Ici, plus robuste, plus puissant, plus sudiste que 2005 ou 99. Très Bien + 89-91.

Enfin j'ai regoputé à ce Gigondas d'un grand domaine dans un grand millésime, qui m'avait un peu déçu sur la première bouteille.

Gigondas, Domaine Raspail Ay 1998 : un nez de cerise noir, de prune, de pruneaux marqué d'une pointe alcool sur un fond chocolat et un coté tertiare Animal/champignon. La bouche est corpulente, large, fondue mais assez fluide avec des tanins ronds un peu lache sur le fruit confit, prune, chocolat, et le côté animal/champignon. La finale est large mais un poil sec, longueur correct sur le fruit confit à l'alcool, le chocolat, la prune et le champignon/animal. A nouveau, le vin est marqué par l'alcool et la matière manque de densité pour tenir une bouche fluide. Un bon vin certes mais pour un des domaines les plus réputés dans un millésime dit de "légende"... Très Bien 88.

Enfin, un petit plaisir gourmand qui s'est encore confirmé :
Coteaux du Languedoc, Domaine Campredon Alain Chabanon 2007 : un nez gourmand de cassis mûr, des notes chocolat, sur un fond frais avec des notes épicées mélant en joli bouquet du poivre, thym, garrigue... La bouche est gourmande, corpulente, large, mais avec une belle allonge, sur la mûre, le cassis, des notes cacao, poivre, et de jolis tanins soyeux. La finale est fraiche, gourmande, certes, assez courte, sur le fruit noir mûr, cacao, thym, garrigue. Très bon vin, très bon rapport qualité prix (11 €) . Très Bien 87.
Amicalement, Matthieu