Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 11 avril 2009

Dégustation de Chateauneuf des potes : Beaucastel, Janasse, Vieux Telegraphe, Font Michelle

Bonjour à tous,

Il ya quelque semaines, nous nous sommes retrouvés entre potes à notre QG et chacun avait amené un Chateauneuf et un Chenin. Si nos mains furent heureuses sur les chateauneufs, on en dira pas tant pour les chenins :

Nez fûmé de coing mûr, bouche grosse matière ronde avec une finale tout en fluidité. Très Bien 86. Montlouis Bournais Chidaine 2004.

Nez d'encaustique, d'ananas de miel, la bouche est droite sur le citron avec des notes d'ananas, tendue, avec une matière en retrait qui rend la finale acide, évoluant sur vers l'amer sur le citron le miel. Bien + 85. Vouvray Huet Le Mont Sec 2001

Nez distingué à l'ouverture sur l'hydromel qui évoule vers un boisé de moins en moins gracieux, bouche ronde droite tendue sur le fruit mûr, finale avec du gras sur des notes mentholées caramel au lait. Bien + 85. Anjou Patrick Baudoin Effusion 2002

On n'est pas emballé par la série et Stephane Chevassus, patron du restaurant Vieux Chêne décide de réhabiliter le chenin et va chercher une quille qui se présente avec un nez de miel sur un fond légèrement vanillé mais pas outrancier, fruit jaune mûr, note exotique. La bouche est dense, ronde, bien droite et dynamique sur un beau fruit mûr aux notes vanillées, la finale est dynamique fraiche, droite, un poil vanillée. Très Bien 89. Montlouis Stéphane Cossais Volagré, 2004, je crois !

On attaque les Chateauneufs des potes :
Un nez typique de prune, d'épice type canelle, des notes d'agrume sur un fond fûmé. La bouche est large à l'attaque avec une jolie matière dans un structure charnue, plutôt souple, tanin soyeux, pruneux, note kirchée, fond chocolat. La finale est un poil chaude, sur une légère amertume, avec du fruit mûr, pruneaux sur fond fûmé et quelques notes de cuir. Très Bien 89, à l'aération apparaisse des notes caramel typé boisées un peu facile. Font Michelle Etienne Gonet 2001.

Un nez dominé par l'animal à l'ouverture puis arrive le fruit rouge, le jus de viande roti, ça gagne en profondeur avec des notes épicées toujours sur ce fond animal. La bouche est large à l'attaque et impressionne tout de suite, tant les arômes de fruit noirs mûrs mais pas de sensations sucrées, accompagnent de magnifiques tanins au toucher taffetas. Puis ça se développe dans une structure corpulente tenue par une belle allonge et une grande droiture avec un côté juteux mais aussi caressant. Superbe bouche qui finit fraiche, élégante, quoiqu'un poil chaude encore, dommage, et très belle persistance de fruit mûr, de prune, d'épice sur un fond commençant à laisser apparaître du cuir, du fûmé. Excellent 95. Le nez animal et la finale un poil chaude m'empêche de le passer dans l'exceptionnel. Beaucastel 2000.

Un nez kirchée dont les marques alcool vont disparaître à l'aération, avec de la prune, sur un fond fûmé. La bouche est corpulente avec des tanins soyeux dès l'attaque et belle consistance, droit, frais, élégant sur le fruit mûr, la garrigue, l'oilve noir confite. La finale qui avait tendance à bruler un peu à l'ouverture sera plus enrobée et offrira une jolie persistance de prune, d'épice, de laurier. Très Bien-Excellent 90-92. Vieux Telegraphe 2001

Un nez complexe, gourmand, aguicheur, de fruit bien mûr, prune, framboise, groseille, note épicées variées et fond fûmé. La bouche attaque large avec cette fois des tanins veloutés, enrobant une structure robuste et dégageant fruit mûr, prune, des notes de cacao amer, d'épice, c'est complexe et explosif en bouche. La finale est large, ample avec toute la complexité aromatique de la bouche et uen très belle persistance, grand vin dans un registre plus opulent, plus "extrait" que le précédent. Excellent 94-96 surtout s'il gagne en finesse au vieillissement. Janasse Vielles Vignes 2001.

En tout cas, de bien belles bouteilles ! Merci les potes.

Amicalement Matthieu