Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 7 décembre 2008

WE 3 : Rossignol Trapet Gevrey Chambertin Chapelle Latricieres

Suite des aventures en terre Bouguignone :

L'après midi commence au temple des Dciens, à Gevrey Chambertin chez les Rossignol Trapet, bien sûr. Et encore une fois quelle claque ! moi, j'adore ! Entre classisme et modernité, le meilleur de ce que la Bourgogne peut offrir à mon goût ! Pas d'esbrouffe, pas de longs discours, juste le pinot savemment cultivé et élevé en tirant le meilleur de ce que le millésime propose ! La très grande classe !
Et la dégustation, un bonheur de discuter avec David, l'humour et la chemise à carreaux de rigueur, du pur plaisir et pourtant, notre petite bande d'énergumen est bien agitée…Mais David a la gentillesse, la finesse et l'humilité des tous grands ! et les vins, tous superbes dans leur genre. En plus, 2007 leur va à ravir même les crus les plus austères ont trouvés dans cette année chaude une expression d'un équilibre sublime !
Le Bourgogne générique du domaine présente un nez un peu réduit de cassis, une bouche pleine large avec des tanins ronds et une finale savoureuse. Bien + (84-85)
Le Beaune Mariage est un peu plus dur, et finit assez court. Bien (82-84)
Mon chouchou de Beaune, les Teurons se porte toujours aussi bien, avec ses arômes de fruit rouge, framboise mûre, de ronce, sa bouche élégante, délicate, aux tanins larges et ronds et sa finale souple mais dynamique et longue sur les épices. Très Bien 87-89
Le Gevrey village a un nez sucré une fois la petite réduction évaporé, une bouche charpenté avec des tanins droits une finale en souplesse. Bien-Très Bien 85-86
Le Gevrey les Etelois sont encore une fois surprenant, avec un nez de cerise mûre, une trame droite et robuste bien enveloppée de tanins soyeux et une finale délicieusement réglissée avec une pointe de fraicheur bienvenue. Très beau vin 88-90
Le Gevrey Cherbaudes est juste incroyable, son nez large opulent envoie le fruit noir mûr, la réglise sur un fond légérement cacaoté, la bouche est dense, large sur une trame droite enveloppé de tanins fins soyeux caressants qui accompagnent une finale d'une grande délicatesse et très persistante sur le fruit mûr, la réglisse, le cacao… Excellent 90-92
Le Gevrey les Combottes présente une nez très mûr, une bouche qui frise le fruit confit et un côté confituré avec une finale souple de dessert. Bien-Très Bien 84-86
Les Corbeaux ont un nez un peu marqué alcool sur la réglisse, une bouche plus carrée, plus solide, enrobée de tanins souples et une finale mûre et large. Un vin plus souple que chez Bachelet mais dans une même veine "viril". Très bien 86-88
Le Clos Prieur a un nez réglissé sur des notes de viandes fûmés, une bouche a l'attaque large mais qui se construit sur la longueur dans une structure robuste avec des tanins sérrés et satinés, une finale droite et longue. Très Bien-Excellent 89-91
Les Petites Chapelles se gôutent merveilleusement bien ce jour. D'habitude assez austère et droit, le millésime mûr lui donne un côté charmeur avec cette bouche mûr et ses tanins soyeux qui enveloppent cette structure droite et longue. Très beau vin ! Excellent 90-92
Le Chapelle Chambertin qui suit est magnifique. Un nez réglissé délicatement fûmé, une bouche savoureuse, suave avec des tanins soyeux, une finale avec une amertume noble et d'une grande longueur sur le fruit mûr, les épices, le fûmé. Excellent 92-94
Le Latricières a le nez épicé qu'on lui connaît habituellement, mais sa bouche est moins charmeuse, droite un peu moins d'amplitude et finit à nouveau sur une amertume un peu plus poussé. Très Bien-Excellent 89-91
Enfin, le Chambertin s'annonce avec son nez majestueux, certes discret mais profond, classe sur le fruit noir mûr, les épices, un boisé distingué, discret, de grillé/fûmé. Cette bouche interminable, corpulente, dense, longue bien enrobée de tanins fin précis soyeux délivrant ses arômes de fruit mûr, de réglisse, de ronce et cette finale de grande persistance, avec une puissance tout en équilibre, vous emmenant vers des arômes fins de cacao amer de fruit noir et rouge… Bref un grand moment. Excellent++ 95-100 !
Une grande dégustation, un grand moment, qui aurait pu durer encire des heures tant on se sent bien acceuilli...merci David ! Et surtout d'avoir gardé son calme dans le bazar des chargements de cartons 2006 et les ajustements de dernière minute ! Tout le monde en veux... il resterait pas des Latricères 2002... Moi je cherche plutôt Beaune Teurons 2002...
Et pour les 2007...

Du coup, l'heure tourne et notre RDV suivant nous attend ! Mais il faut optimiser les places dans le coffre. Mathieu Dr es Espace