Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 28 septembre 2008

Un retour et une arrivée... Lagune, Malartic Lagraviere, Vouvray Huet, Volnay


Bonjour à tous,

Un retour après 3 semaines très agitées dû à l'arrivée du petit dernier, Julien, avec 1 mois d'avance....

Pour marquer le coup, quelques bouteilles dégustées à table. En commençant par le cru qui m'accompagne souvent dans ces moments importants :

Haut Medoc, Chateau la Lagune 2005 : Un nez profond de fruit noir mûr avec des pointes de fraises sucrées sur un fond boisé fûmé, un poil marqué alcool. La bouche est pleine charpentée, large, un côté souple de fruit noir compoté, de fûmé. Les tanins sont soyeux et amples. La finale est fraiche avec un côté lacté de fruits mûrs, un peu compoté, sur un fond travaillé de boisé très séduisant... Très Bien +. Un profil plus mûr, plein et dense que la finesse qui a pu caractérisé ce cru à une époque.

Vouvray, Domaine Huet demi sec "Le Clos du Bourg" 2005 : Un nez d'ananas, de citron avec des pointes artichaud sur un fond roti, mentholée. La bouche est large, onctueuse, sur l'ananas très mûr puis notes crayeuses avec une bonne longueur qui tient la bouche. La finale est équilibrée, douce, persistante sur agrume sucré avec de beaux amers. Bien - Très Bien

Pessac Leognan, Chateau Malartic Lagravière rouge 2005 : Un nez de fruit noir mûr aux notes framboisées avec quelques pointes de poivron grillés sur un fond assez imposant de boisé vanillé puis fûmé. La bouche est sapide, corpulente, avec une attaque large sur le fruit noir, le fûmé, les tanins sont imposants mais soyeux avec une structure longue le tout est encore sauvage et astringent. Après 24H, la bouche s'est assagi et se présente beuacoup plus harmonieuse. La finale est fraiche sur le fruit mûr compoté puis fûmé chocolaté. Très Bien et un grand potentiel à mon avis !

Toscana, Tenuta San Guido Guidalberto 2005 : Un nez fleurie aérien de pivoine, violette sur du fruit noir mûr, avec des notes épicées et fond de boisé légerement vanillé. La bouche est corpulente, large à l'attaque, mais qui garde de la longueur, le tout délivrant du fruit noir compoté et des aromes fleuries. Les tanin sont soyeux et encore astringents. La finale est longue et souple mais dynamique sur le fruit mûr confituré, des arômes délicats fleuris et un boisé vanillé mais bien fondue ! Bien - Très Bien


Beaune 1er Cru Teurons, Domaine RT 2004 : Un nez de framboise sur un lit de fruit noir mûr avec des notes de réglisse, d'épice poivré, de ronce, un côté "raffle" mais pas vert. La bouche est svelte, large, aérienne avec des tanins ronds dégageant du fruit rouge mûr presque souple, de végétal ronce. La finale est longue et tenue par une fraîcheur un poil acidulé et ça persiste sur le fruit mûr rouge, des notes de réglisse, d'épice et une pointe chocolat... C'est fin, précis, rond, long et de belle intensité. Très Bien


Saint-Estephe, Chateau Lafont Rochet 2005 : Un nez délicat lacté de cerise, de fruit rouge mûr, pointe de poivron grillé sur fond délicatement boisé encore marqué par une pointe alcool. La bouche est robuste, puissante comme un StEstephe, sur le fruit rouge et noir mûr, pointe amer tanin rond doux. La finale est longue fraîche puissante sur les arômes du nez. Très joli vin dans un registre puissant. Très bien


Morey Saint-Denis, Domaine Castagnier 2006 : Un nez pinotant de fruit rouge, de ronce, après 24H pointe des notes épicées de poivre. La bouche est corpulente, sapide sur la framboise, la ronce, un poil de bonbon anglais mais qui s'attenue après 24H. La trame est fraîche, les tanins sont ronds et la finale large et fraîche, présente une certaine puissance de fruit rouge, de ronce et d'épice. Bien + et très bon rapport Q/P (16 € domaine)


Volnay 1er cru Fremiets, Joseph Voillot 2006 : Un nez discret de fruit rouge, cerise, avec des notes kirchées sur un léger fond moka. La bouche attaque large, c'est charnue, sapide, sur le fruit rouge, les épices, des notes de chocolat. Les tanins sont soyeux et caressent le palais dans une bouche batie avec une structure droite et solide. La finale est dynamique, un côté souple sur le fruit mûr, les épices et ces notes de chocolat. Joli persistance et grande gourmandise. Très Bien, une cuvée qui se boit décidément très bien jeune !

Margaux, Château Prieuré-Lichine 86 : Un nez fondu distingué sur le fruit noir, les épices puis un délicat fûmé Havane, des notes de champignons et un léger cuir. la bouche est charpenté profonde avec des tanins fondus soyeux que seuls une petite sécheresse finale vient légèrement altéré (a table cette sensation disparait), le tout est expressif sur le fruit bien mur, le fûmé. La finale est longue, la fraicheur allonge la matière et ça persiste longuement sur les arômes du nez. Fin et profond, un très joli vin à maturité ! Très Bien

Sinon, quelques Guigal, comme le Crozes 2003, toujours très bien ou le CdR 2004, très agréable.

Pas encore sorti les cartouches mais ça ne saurait tardé ! En attendant d'acheter les cartouches 2008 et avec un "Julien", sans être un saint, j'ai déjà prévenu la banquière…
Remarquez, je lui ai dit que c'était aussi une chance, ce Julien, parce qu'en cas de fille, on avait prévu Romane, sachant que sa mère s'appelle Conti, je ne vous fais pas un dessin !

Amicalement, Matthieu